In Bonne adresse, Lifestyle

@ Le relais des chartreuses

 

Il y a quelques jours, nous sommes partis passer 3 jours et 2 nuits au relais des chartreuses au Boulou. Un hôtel que nous apprécions tout particulièrement, depuis que nous l’avons découvert en 2016, alors que nous descendions dans le sud-ouest pour un baptême.

Petit à petit, ce lieu caché dans la vallée du vallespir, nous a charmé, et nous a marqué. L’histoire ne pouvait que s’écrire sur la durée et c’est ainsi qu’après un réel coup de coeur humain pour les nouveaux propriétaires et leurs filles, j’ai accepté de travailler avec eux (via mon agence).

Alors je crois que je devais du fait que vous me verrez souvent là-bas, vous présenter ce lieu, son histoire et « ses nouveautés » pour vous donner l’envie peut-être un jour qu’on s’y croise.

Le relais des chartreuses je vous en avais parlé ici, c’est drôle en relisant le texte, je me suis rappelée de notre premier fois au relais, et je retrouve à chaque fois la même sensation d’être à la maison.

En plus d’être idéalement situé entre la mer, la montagne et la frontière espagnole, le relais a une vraie histoire, un vrai cachet.

Nous avons eu deux suites différentes sur nos deux derniers séjours. Une suite que nous ne connaissions pas, et une que nous connaissions déjà et que nous adorons.

Chaque chambre dans cet hôtel est différente de celle d’à côté. C’est un peu la surprise quand on ne demande pas une chambre en particulier, et qu’on découvre avec plaisir chaque détail de la chambre (terrasse, lit king size, double douche, baignoire, vue montagne, balcon…).

Autre point canon, le restaurant de cet hôtel est désormais ouvert au public, et a signé avec un chef de renom qui travaille des produits vrais ! des produits frais locaux, de saison, bio. Il va les sélectionner auprès des meilleurs producteurs du coin.

J’ai eu l’occasion de rencontrer un agriculteur qui travaille sa terre avec respect, une agriculture bio avec des produits à l’ancienne, des produits vrais car on le sait désormais même certaines tomates, par exemple, ne portent que le nom de tomate, mais n’ont plus rien à voir avec une tomate !

Il travaille respectueusement cette terre que son père possède depuis 30 ans et produit des légumes, des aromates et des fruits de saison que le chef Kevin Benamirouche adore et nous a fait adorer.

J’ai pu demander un menu végétarien sans soucis, et franchement c’est si rare que ça mérite d’être souligné.

C’était vraiment fou de découvrir les produits à peine sortis de terre et mis en cagette dans les bras du chef, et quelques heures plus tard dressaient dans mon assiette, et sublimaient avec tant de talent.

J’ai eu l’occasion de manger à des tables de chefs de renom et cette fois ci encore j’ai su le reconnaître à la première bouchée. Celle qui te fait voyager au pays des saveurs.

Un voyage qu’on retrouve au coeur même de l’hôtel puisque on peut passer du jardin arboré, et empli de bruits d’oiseaux qui pourrait te faire croire que tu es dans le maquis, à un espace piscine calme et reposant sous les arbres qui dansent.

Ce lieu vraiment je vous le recommande, et si vous avez l’occasion d’aller y manger, vous m’en direz des nouvelles.

Le service se fait le soir exclusivement, le menu est à 38€.

Pour les chambres, il faut compter entre 140 à 300€ (d’une chambre simple qui est déjà super spacieuse, lumineuse et avec une très belle vue, à une suite avec balcon).

D’ailleurs la plus belle chambre est une suite avec deux chambres, et une terrasse, complètement atypique, puisque elle a été installée dans l’ancien pigeonnier.

Je vous laisse avec quelques photos, et on se retrouve sur Instagram pour plus de photos. #TlwlovesLeboulou

Daphné June porte une marinière Victoire & victoire, un jean Lefties, et des boots DPAM

Noée Lou porte un body en coton bio monoprix et un pantalon oeko-tex La redoute

Je porte une robe Betty london et des veja (vegan) via Spartoo

 

 

Share Tweet Pin It +1
Previous PostLe mercredi #2
Next PostDaphné June pour Souleiado Japon