In Uncategorized

A tantôt Montréal

Vous venez de vivre avec nous 11 jours à Montréal.

Qu’avez-vous pensé de ces premiers vlogs ? L’exercice n’a pas été simple pour moi, je ne suis pas forcément à l’aise face caméra quand je filme, étrangement quand j’ai eu à faire des vidéos pour des marques, j’étais plus à l’aise…

J’ai essayé de vous montrer le voyage comme nous l’avons vécu, simplement et en famille.

De Marseille à Montréal, nous sommes partis pour la première fois en famille pour présenter Daphné June à sa famille québécoise.

Pendant 11 jours, nous avons parcouru la ville, flâner dans ses artères, sans jamais se lasser des coins de rue que nous découvrions, des façades, des gens, des odeurs, des bonnes adresses.

J’ai décidé de vous noter ici, quelques précisions sur les vlogs #2 à #4 et quelques conseils si vous voyager avec bébé.

Nous avons découvert essentiellement des adresses végétariennes et végétaliennes, car je suis végétarienne, et Alex est en passe de le devenir.

J’essaye également de consommer vegan au quotidien, donc il est logique que je cherche à manger végétalien dans les restaurants, désormais.

Ce qui est super à Montréal, c’est que presque tous les restaurants proposent des petits pictos sur les cartes pour repérer les plats végétariens, végétaliens, sans lactose ou sans gluten.

Ils sont très santé niveau alimentation, on voit souvent noté sur les devantures “alimentation / restaurant santé” .

Ils sont également fans de bouffe “réconfortante” (entendez : les burgers, grilled cheese, bagels, plats en sauce…). Il faut, donc, bien choisir ses restaurants, pour diversifier son alimentation au max, mais de toutes façons, la ville regorge de super adresses.

Voici mon TOP 5 (des différents restaurants testés durant ces vacances) :

Le Butterblume, 5836 Boul St-Laurent

Une adresse qu’Alex avait repéré pas loin de notre deuxième Airbnb. On entre dans un concept shop / restaurant où une équipe de plusieurs personnes souriantes s’activent aux fourneaux et en salle.

On voit les ingrédients frais de ci- de là près des fourneaux, de beaux gâteaux attendent les gourmands.

J’ai goûté un des meilleurs lunchs de notre séjour à Montréal, une crème d’aubergines, citron, et pistaches et un cake chou-fleur, de folie !!!! On aurait dit une tranche de pain perdue caramélisé mais au chou-fleur.

Je me suis régalée et Alex aussi.

Vego, 1720 Rue Saint-Denis

Une adresse que la tante d’Alex nous a fait découvrir. J’ai mangé la meilleure pizza vegan de toute ma vie (la première à vrai dire mais je l’ai adoré !) Un vrai bonheur pour les papilles, j’avais pas du tout envie de sortir l’appareil ni l’iphone pour ce lunch donc je n’ai pas de photos… snif.

L’gros luxe 100% végé, 3807 Rue Saint-André

Une adresse qui existe non 100% végé mais la moitié de la carte l’est. Celui-ci est 100% végé ou le plat que j’ai pris est végétalien. J’ai choisi une poutine revisitée végétalienne et sans gluten. Je me suis régalée.

On a partagé des pancakes aussi, un régal avec des blueberries.

Aux vivres, 4631 Boul St-Laurent

Le premier restaurant 100% vegan de Montréal, on a adoré. Il y a tellement de choix et tout est bon !

Le petit plus c’est l’épicerie juste à côté, pour ramener chez soi de bons petits plats préparés vegan, des sandwichs, et plein d’autres choses (bières, livres…).

Chez Boris, 5151 Av. du Parc

Pas très loin encore une fois de notre deuxième Airbnb, Chez Boris est apparemment l’adresse incontournable pour déguster les meilleures beignes de Montréal.

3 parfums vous attendent : chocolat, cannelle, et nature.

Il faut savoir que les beignes sont faites minute (de la pâte à la cuisson) ce qui rend, je pense, cette adresse, incontournable.

On peut les manger sur place ou les prendre à emporter.

La panthère verte, 160 Rue Saint Viateur E

Une bonne adresse végétalienne et végétarienne. On peut manger, au choix sur le pouce ou à l’assiette.

Moi j’avais pris une salade variée et des falafels.

J’ai goûté également un coca bio, bon ok j’ai craqué sur la bouteille, mais je n’avais jamais testé les cocas bios. Celui-ci était très bon.

 

Pour voyager avec bébé

Bon ok… je ne suis pas une experte en la matière, c’était seulement ma première fois.

J’ai eu pas mal d’angoisses avant le départ.

Peur de vivre 8H de folie dans l’avion, car Daphné June aurait mal aux oreilles, ne tiendrait pas en place, ne voudrait pas dormir, allait pleurer…

Je me suis posée pas mal de questions, sur son adaptation une fois à Montréal.

Sur ce qu’elle allait manger, en plus, de son lait maternisé, aurais-je le temps de cuisiner, est-ce que je trouverais des petits plats bios pour elle…etc etc…

Et puis une fois sur le départ, j’ai arrêté de m’en poser et je me suis dit : “On verra bien !”

L’alimentation

On est passé dans l’âge facile entre ” ” ou Daphné June veut goûter à tout ! Alors ok elle va pas manger une grosse part de pizza, ou bouffer des frites.

Mais elle a envie de manger beaucoup de choses et surtout plus des petits pots. Ce qui nous permet quand même de pouvoir lui faire manger au restaurant certaines choses.

Une fois sur place, le premier soir nous étions en famille, donc elle a remangé un peu puis a dormi assez rapidement une fois dans notre airbnb.

Le lendemain matin, nous sommes allés à Rachel Berry, un magasin biologique pour trouver les petits biscuits et les plats préparés de mademoiselle.

Ce magasin est vraiment bien, car il y a tout ce dont on a besoin pour bien manger autant pour elle, que pour nous.

Vous trouverez également des produits bios, chez Pharmaprix ou Jean coutu. Vous trouverez plus facilement ces magasins que Rachel Berry.

J’ai trouvé des produits que Daphné adore, comme des barres de céréales, ou des gâteaux à la confiture, et également des compotes sucré-salés, ces produits n’existent pas ici, mais ils sont vraiment tops, elle a adoré.

Je lui ai ramené d’ailleurs quelques paquets ahah.

Pour les petits bobos si besoin, c’est un peu compliqué d’avoir un rendez-vous médical là-bas, où de passer aux urgences rapidement, je n’ai pas eu à tester cela bien heureusement, mais par contre, au vu des infos que j’ai eu, si il y a petit bobo et que vous avez besoin d’homéopathie ou médicaments basiques (fièvre par exemple), “les pharmaciens de famille” sont là pour conseiller et prescrire.

Pour prendre l’avion

Nous avons voyagé avec Airtransat car la ligne est directe entre Marseille et Montréal d’avril (je crois) à octobre.

Nous avons donc acheté deux sièges et indiqué avoir un bébé de 15 mois sur nos genoux.

La place de Daphné June nous aurait sinon coûté 400 euros aller-retour et c’était bien trop à sortir en plus.

Cependant, nous avons eu une chance incroyable. J’avais lu sur un forum qu’on pouvait demander à être arrangé au niveau des places…

Je m’explique.

1. Oui j’ai été sur les forums “Je voyage avec bébé pour la première fois en avion” “mon enfant n’aime pas l’avion” “j’ai peur de prendre l’avion avec bébé” etc etc toutes les recherches de première fois avec des mots clefs en veux-tu en voilà !

2. J’ai donc décidé de demander au guichet ce qu’on pouvait faire pour voyager et être à l’aise à 3.

Au guichet à Marseille, la jeune femme a été hyper sympa. Elle m’a dit qu’elle allait voir ce qu’elle pouvait faire si le vol n’était pas complet.

On ne savait pas ce qu’elle avait fait mais sur notre rangée de 3 sièges, personne n’est venu s’assoir à côté de nous.

 

Le premier vol Aller, nous avions vraiment beaucoup d’angoisses, mais finalement aucune n’a eu le temps de se matérialiser.

Daphné June n’a rien dit au décollage, quand nous avons dû la serrer contre nous, dans le sens contraire de la marche.

Elle a ensuite regardé un dessin animé, et mangé son repas à l’heure habituelle.

Elle a voulu faire sa sieste très rapidement, et elle s’est endormie sur moi, en très peu de temps alors que d’habitude dans son lit, ou sur le transat, elle lutte au possible.

Elle a dormi 3H d’affilée, ce qui n’arrive JAMAIS sur le sol terrestre !

Au réveil, petit goûter devant un dessin animé, puis l’envie de balader et de jouer est arrivée, mais elle a été vraiment tranquille.

Ensuite, l’heure de manger à nouveau, tout a été nickel, puis elle a commencé, à s’impatienter, 20 minutes avant d’arriver, mais elle a trouvé une occupation, en jouant à cache-cache avec les autres passagers !

On n’a pas entendu ses petits pleurs pendant 8H pour une raison ou pour une autre ! Assez dingue, d’ailleurs tout le monde nous a félicité d’avoir une petite fille aussi sage !

Au retour, j’ai fait la même demande, sauf que la jeune femme déjà a dit que ma poussette ne pourrait pas monter dans l’avion et que je devrais la laisser sur le tarmac pour qu’elle soit mise en soute.

Ce qui était faux puisque la poussette, comme l’aller est bien venue avec nous.

Et ensuite m’a dit qu’elle ne pouvait rien faire pour la place de ma fille…

Ce qui était faux également, car le vol n’était pas complet et qu’une hôtesse peut après la fermeture des portes, est venue voir l’homme assis à l’hublot à côté de nous pour lui dire :

“Monsieur, je peux vous proposer une rangée où vous serez contre l’hublot également et vous aurez un siège vide à côté de vous ?”

Nous n’avions rien demandé à l’équipe et sans aucune demande, cette hôtesse nous a arrangé.

Nous avons chaleureusement remercié le monsieur de se déplacer et l’hôtesse pour son idée merveilleuse.

Au final, sans avoir payé pour la place de Chipmunk, nous avons eu sa place offerte par la compagnie grâce à des équipes soucieuses de notre bon voyage.

N’hésitez donc pas à demander si le vol n’est pas complet, à jouer à Tétris pour les places, car ça fonctionne bien et les gens préfèrent vous laisser tranquille et voyager zen sans bébé ou enfant à côté !

Je voulais compléter un peu le dernier vlog surtout avec cet article, alors n’hésitez pas si certaines choses ne sont pas claires.

Share Tweet Pin It +1
Previous PostLight on
Next PostEt si je vous présentais… #1