In Changer positivement

Le rouleau

REMONTER pour RESPIRER

 

Il y a des histoires qui semblent s’écrire facilement et d’autres semblent plus tumultueuses.

Je me rappelle, enfant, j’ai été prise dans des vagues puis un rouleau m’a trainé sur le fond du sable.

J’ai eu si peur, j’ai réussi à remonter à la surface, et ma mère m’a pris la main, elle aussi avait été prise dans le rouleau.

Sa main, son réconfort, elle.

Je me souviens de la peur au ventre une fois emportée, du rouleau, de ma vision de la surface et de cette envie vitale de remonter pour respirer.

Cette lumière au-dessus des vagues, des mouvements de l’eau, des paillettes du soleil sur l’écume.

REMONTER pour RESPIRER

 

L’apnée

Pendant un mois, j’ai été en apnée, mais bien plus que lorsqu’on vit à 10 000 et qu’on se met en apnée sans s’en rendre compte.

On le fait tous inconsciemment, on oubli complètement qu’on respire, que c’est notre première fonction vitale lorsqu’on sort du ventre de notre maman !

Ce mois s’achève aujourd’hui de manière significative.

Il a commencé par un Bad day et finit sur un Bad day après tant d’optimisme, de sourire, de combats, de changements, de remises en question, de doutes, de questions, de vagues, de rouleaux dans le rouleau.

Un mois, durant lequel, j’ai vécu un changement transcendant.

Personne ne dira le contraire, je ne suis plus la même aujourd’hui. Ma voix et ma voie ont changé.

J’ai passé un mois dans un rouleau que je vois comme positif, malgré ce que j’avais en tête et tout ce que j’ai enduré, j’ai jamais été aussi vivante et heureuse !

 

C’est assez étrange comme la vie nous remet face à nous-même parfois de la manière la plus brutale qui soit.

J’y ai pensé quand j’étais seule pieds nus, avec un uniforme froid, dans un corridor froid à attendre qu’on m’appelle pour passer au bloc.

Mon regard a essayé de s’accrocher sur chaque détail, et à la fois sur aucun.

Et puis le moment tant redouté est arrivé celui de fermer ce grand chapitre de ma vie 32 ans au total.

32 ans de vie sans conscience de ma vie, de mon potentiel, de mes envies, de mes traumatismes, de mes blessures, de moi-même.

32 ans à vivre sans vraiment vivre, et sans remercier la vie pour ce cadeau !

Et puis l’infirmière m’a demandé de tourner la tête pour voir le docteur qui lui avait demandé de me dire qu’il avait bien reçu mon mail… et ce message fut le dernier entendu avant que je ferme les yeux…

32 ans s’envolèrent donc dans cette anesthésie générale pour ne me laisser que de doux souvenirs.

 

Aujourd’hui je suis éteinte comme jamais, j’ai les yeux humides, j’ai mal au crâne d’avoir autant pleuré mais je sais que cette journée est nécessaire comme pour écrire tout ca.

Vous le savez je vis avec mon coeur depuis toujours, et trop souvent l’ego et la raison ont pris le dessus au détriment de mon coeur. Les choix ont été mauvais et néfastes mais aujourd’hui je sais que mon seul allié est mon coeur et qu’il m’a sauvé.

J’ai écouté mon intuition, mon coeur et je suis là aujourd’hui pour vous écrire ces lignes en toute sincérité avec devant moi une route que je ne connais pas, mais que je vois lumineuse.

 

Je m’appelle Aude BK, j’ai 32 ans, 2 petites filles et un mec avec qui on vit depuis 12 ans en ayant oublié de s’aimer plus fort qu’hier.

On a avancé dans nos vies, on a fait avancer nos egos, on a construit ce que la société nous demandait de construire deux sociétés prospères, une famille, une maison, une histoire de couple…

Et puis après un mois d’épreuve, tout s’est remis en question naturellement, et comme le disait très justement je ne sais plus qui : « là où je pensais trouver des réponses j’ai trouvé des questions ».

 

Je m’appelle Aude BK, j’ai 32 ans, 2 petites filles que j’aime plus que tout au monde, et un amoureux que j’aime sans savoir lui dire et qui m’aime sans savoir me le dire.

Je suis en train de tout plaquer de ma vie d’avant pour ouvrir la porte suivante, et j’ai jamais aimé les aurevoirs alors forcément c’est pas simple, ça demande encore un peu de courage.

Cette année va être marquée par tant de changements et forcément je pense que vous vous demandez si le blog continuera, les réseaux sociaux, et je vais vous répondre honnêtement… OUI

 

Oui parce que j’ai toujours envie de partager avec vous. J’ai toujours envie de vous communiquer ce que je découvre et d’évoluer avec vous.

Transmettre, communiquer est au coeur de mon chemin de vie.

Ce qu’il aviendra ensuite, je ne sais pas…

 

Je crois que je dois encore un peu avancer pour grandir et exister vraiment.

Je pensais avoir abouti cette crise guérisseuse mais aujourd’hui je me rends compte que j’ai encore un peu de travail.

 

Mon énergeticien m’avait dit Décembre, puis juillet 2019.

Je crois qu’en effet ces mois me parlent…

Même avec mes capacités je suis incapable de vous dire pourquoi.

Je sais juste que je dois remonter maintenant vers la lumière, la laisser m’envahir et m’entourer.

J’ai trop d’amour à donner, de choses à faire pour laisser la noirceur avoir sa place en moi…

 

Nous sommes en 2018, et peu importe le passé ou le futur, seul compte ce qu’on fait de chaque jour. Chaque nouveau jour sur cette terre sans savoir quel numéro nous avons dans la file pour remonter vers l’autre lumière.

Aujourd’hui nous avons une mission

 

Exister

Devenir

Respirer

Aimer

Danser

Partager

Vivre

Rêver

Espérer

Trasmettre

Guérir

Sauver

 

Et je voulais vous dire encore Merci pour tout !

 

Pendant un mois je sais que toute ma ligne éditoriale a été tournée vers la maladie et sa signification, les changements et l’évolution mais c’est ainsi dans la vie on passe par des phases parfois longues mais nécessaires !

Des phases qui parfois peuvent nous faire penser que la vie est une **** mais ce serait comme insulter sa mère et c’est le cas.

La vie se vit, elle a des moments simples et légers et d’autres qui s’appellent des épreuves avec des examens.

C’est ainsi…

Et quand on croit qu’une porte se ferme, en fait une porte s’ouvre.

 

Alors n’ayez pas peur du rouleau, parce que le rouleau est notre pire ennemi et il peut nous faire très mal, vouloir qu’on ne remonte pas.

Mais il y aura toujours une lumière dans les plus grandes profondeurs pour nous permettre de retrouver notre chemin et remonter pour respirer…

 

REMONTER pour RESPIRER

EXISTER

AIMER

Share Tweet Pin It +1
Previous PostJ'ai fait un jeûne thérapeutique de 9 jours

2 Comments

  1. Gwen
    3 semaines ago

    Lectrice de l’ombre. Mais pleine d’admiration. Merci… Juste merci…

    Reply
  2. marine
    2 semaines ago

    Amour

    Reply

Laisser un commentaire

Les données communiquées via ce formulaire sont collectées avec votre consentement. Les seuls champs obligatoires sont ceux nécessaires au traitement du commentaire, ces données ne seront à aucun moment cédées à des tiers.
Vous disposez de droits : droit d'accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité, d’opposition et de tout autre droit définit dans la réglementation européenne pour motif légitime aux données personnelles vous concernant. Pour exercer ce droit, merci de nous contacter via l'adresse présentée sur notre Politique de confidentialité.